Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Article tant attendu... Article très long car j'ai tenté de le faire le plus complet possible... et il ne l'est pas encore !!!

Toujours aussi tabou... Mettons des mots sur des maux...

J'ai été entourée de PN de mon coté à différents grades ou places familiales, amicales, et été victime aussi d'un thérapeute PN psychopathe récidivant (et je ne suis pas la seule car j'ai rencontré plusieurs de ses autres victimes) donc cet article est un bon moyen d'aller de l'avant pour moi définitivement ! Puisque ces infos m'ont permis de comprendre pas mal de choses et de m'en sortir.

Aidant à mon tour aujourd'hui plusieurs victimes de PN (je ne suis pas thérapeute attention ! même si le destin me pousse à devenir un genre de coach !) j'ai pu avoir de multiples exemples, donc ci dessous n'est pas Mon exemple, mais plusieurs exemples regroupés, dont le miens que je garderai secret car c'est trop personnel. Et le PN en question ne mérite pas que l'on raconte son histoire, ce qu'il qualifie lui "d'oeuvre d'Art" que je qualifie de "torture psychologique destructive".

C'est un article très demandé, mais difficile pour moi de le rédiger...

UN PN QU'EST CE QUE C'EST ? :

1ere chose : un PN peut être un homme ou une femme ! Donc sa victime un homme ou une femme !

Le pervers narcissique ça peut être n'importe qui...

Ami, parents, thérapeute, collègue, mari, femme, enfant adulte etc... on peut en voir partout !

Le pervers narcissique contrairement aux apparences n'a pas confiance en lui et utilise la sensibilité et vulnérabilité de ses proies pour les tourmenter, les isoler. Il peut être très intelligent comme il peut avoir des lacunes de connaissances, de cultures au point de sentir bête et de rabaisser sa victime à sa petitesse...

Le PN est déficient, il est en perpétuelle souffrance ou infériorité, ils font souffrir leur victime afin d'annuler leur propre souffrance ou déficience.

D'apparences extérieur le pervers narcissique est un mari parfait, une femme parfaite, un père parfait, une mère parfaite, un frère parfait, soeur parfaite, ami parfait, voir un adolescent parfait etc... "tout le monde" extérieur aimerait avoir la/le même... ou être pareil... le PN veut briller en société et ceci dans tout les domaines ou plusieurs domaines.

Sauf que le paraître et l'être sont deux choses différentes...

En effet, le pervers narcissique (PN) joue de cette image pour isoler totalement sa proie... et se protéger.

Il fait tout pour "sembler parfait" alors qu'il en est loin. La proie, du coup, se sent seule et isolée puisque personne ne la croit et la repousse même entre ses filets... et la proie s'enfonce de plus belle... (il y a un autre cas de figure inverse, j'en parle plus bas).

le PN fait tout pour paraître parfait, voir paraître être la victime, et fait tout pour que la victime paraisse être le pervers narcissique. (donc quand vous voyez une situation de l'extérieur vous ne pouvez pas vraiment savoir la vérité, tout état de compréhension peut être une interprétation, elle peut être vraie comme elle peut être fausse, donc attention soyez neutre dans vos observations et conclusions...).

Quand on contrarie le PN, on qu'on lui reproche quelque chose, il a souvent une réaction enfantine, et se mets dans une colère noire, et quand la victime se soumet, le PN redevient temporairement le plus gentil du monde.

COMMENT UN PN AGIT-IL ? :

il sait jouer sur les tableaux positifs pour attirer la victime dans son filet, avec des compliments, être toujours d'accord, dire ce qu'elle veut entendre, montrer des ressemblances d'intérêts, des mêmes passions, puis quand c'est gagné BIM ! il agit !

il repère les failles, et s'insinue en tant que meilleur conseillé, amant, ami, père, etc... en fonction de la relation établie.

ils font semblant d'aider leur proie pour mieux les manipuler, les enfoncer dans un cercle vicieux, les isoler.

il maintient la victime dans la peur, la souffrance, la sous estime de soi.

Il crée les conflits entre sa proie et les proches de sa proie. Pour l'isoler totalement. Avec des sous entendus, des mensonges, ou la vérité maquillée à sa façon.

Il sait jouer sur tout les tableaux. Sur les émotions, sur les faiblesses, par des sous entendus, des rabaissements, l'humiliation physique ou intellectuelle, quelques fois des insultes (jamais face à autrui... pour ne pas laisser de témoins)... et s'il est violant il tape où ça ne se verra pas une fois habillé.

Une femme enceinte il/elle va taper dans le ventre; une femme qui allaite, il/elle va taper dans les seins de la femme au point qu'elle n'ait plus la possibilité d'allaiter...

Ou alors il va taper au visage pour que la victime ne puisse pas sortir, ainsi il la séquestre psychologiquement.

Il peut aussi séquestrer physiquement : comme enfermer un enfant dans un placard pour "avoir la paix"... Ou comme j'ai déjà vu plus petite : séquestrer un enfant dans une voiture, dans un garage toute une nuit sans manger...

Certains PN savent même utiliser l'hypnose visuelle, verbale etc..., l'emprise pour les plus sensibles est difficiles à éviter, l'emprise peut être complexe à briser, le choc extérieur (l'entourage qui tente de tout faire pour briser le "charme") étant souvent ce qui ouvre le plus les yeux. Pendant que la victime est sous l'emprise, elle pense à une chose et réagit ou dit l'inverse, ce qui créer une incompréhension de la part de l'entourage qui trouve que la victime a "changé" et se comporte "bizarrement". Plus l'entourage tente de percer le mystère ou d'aider et plus l'hypnose l'empêche d'atteindre la vérité, et plus la victime se rebelle, alors qu'elle crie intérieurement "à l'aide, aidez moi s'il vous plait, je souffre et mon cerveau ne veut pas dire ce que je ressens réellement". Une prison intérieur qui fait des ravages et qui est souvent incomprise, car tout dépend des croyances des autres et de la sensibilité de chacun.

La victime peut même se retrouver à être droguée faisant confiance au PN, et se faire violer, au point que le lendemain celle ci soit totalement perdue... Le PN a un malin plaisir a violer sa proie en faisant en sorte que la proie croit que c'est à cause d'elle, qu'elle l'a voulu, ce qui créer encore plus une dégradation à l'intérieur d'elle même...

LE JEU DU PN EN COUPLE que fort heureusement je n'ai jamais connu... :

En mariage/couple c'est souvent le jeu utilisé "je te quitte" par la victime, et le PN qui devient le plus doux, le plus gentil, le plus amoureux et promet "de ne plus jamais recommencer et qu'il l'aime à en mourir".

Alors la victime se fait avoir et retombe dans le piège, dès le lendemain ou quelques jours plus tard, le jeu du PN recommence. ou autre cas de figure, il va critiquer, blesser, dénigrer en usant de sa force verbale; utilisant la vulnérabilité et la peur de la victime. Les mots faisant souvent plus de ravages que des gestes....

La "culpabilité" est très souvent utiliser pour garder sa proie... dans ses filets.

Lassée, la victime n'a plus de force, ou ne sait plus comment s'en sortir car craque à chaque fois ou se soumet par peur, voir culpabilise de penser que cette personne lui veuille du mal...

La meilleure solution dans ce cas de figure, de mon point de vue, (pas facile à faire mais plus que libérateur) est de partir avec ses affaires pendant que le PN n'est pas là et ne plus jamais revenir. Demander de l'aide de l'extérieur pour être hébergé temporairement et pouvoir se requinquer pour redémarrer une nouvelle vie. Ce qui évite de craquer et de se libérer des chaines. L'aide extérieur pourra aider à trouver un médiateur/avocat pour arriver à traiter les problèmes un à un (maison, garde des enfants etc...).

Très souvent un PN qui se met en couple avec une femme ou un homme ayant des enfants fait tout pour que les enfants soient écartés, donc sa victime isolée de ses propres enfants... idem pour la famille, etc... cela peut durer des années... Sans que la victime s'en rende compte.

Le PN utilise souvent les enfants du couple pour retenir sa victime... La victime se disant "je ne peux pas partir, je dois rester avec mes enfants pour les protéger, alors je reste avec le PN et mes enfants...". Idem avec la maison, "on a notre maison que l'on peut vendre, on va jamais arriver à s'entendre sur le prix ou la vente, je ne vais jamais m'en sortir... ". Et très souvent on entend "je suis piégé entre la maison, le travail que je n'ai plus et mes enfants".

Car oui ! le PN fait tout pour que sa proie ne puisse pas travailler ou ne puisse pas trouver de travail. Et il fait tout aussi pour que sa victime ne puisse pas conduire, ou avoir son permis de conduire, ou avoir une voiture...

De plus, lorsque la victime tombe malade, le PN fait tout pour entretenir cette maladie, et utilise cette vulnérabilité pour montrer à la victime qu'elle est de toute façon trop faible pour se battre. qu'elle n'a que lui.

J'ai envie de donner le même conseil que les hôtesses de l'air, souvent mal interprété et qui choque beaucoup de personnes : "commencer par mettre le masque à oxygène pour soi avant de le mettre aux autres", car si on ne se sauve pas soi même on ne peut sauver les autres, donc nos enfants. Encore une fois, facile à dire, je ne dis pas que c'est facile, je donne juste des petites pierres blanches à suivre, comprendre et accepter.

Sauvez vous vous même. et vous pourrez sauvez vos enfants...

Désolée pour ces dures paroles... Nécessaires.

COMMENT PEUT RÉAGIR L'ENTOURAGE ? :

Quand il y a l'entourage, devant eux le PN peut encourager, aimer, être tendre, gentil, attentionné, compatissant envers sa proie etc... bref vous avez compris... il va faire semblant, il va donc paraître une bonne personne et l'entourage va interpréter qu'il est parfait, et tomber dans le piège. Car une fois l'entourage parti, il va redevenir le vrai et unique PN destructeur... afin de rappeler que la victime est bien Sa proie. (plus souvent en famille et en amour cet exemple)

Ou alors s'il est joueur et qu'il voit que l'entourage se rend compte de la réalité il va tout faire pour créer des malentendus, des conflits par succession d'incompréhensions... et l'entourage perdu ne saura pas à qui s'en tenir... ou à quoi s'en tenir... en exemple concret il prêche le faux d'un côté et le vrai de l'autre (ou un autre faux) créant des tensions... donc conflits... et incompréhensions. donc une fois de plus de l'isolement pour sa proie.

Quand le pervers narcissique a bien joué son manège, la proie ne s'en rend même pas compte... elle est éblouie et dans le cas où l'entourage tente de la sortir du filet, la proie se rebelle contre les sauveurs, et s'isole de plus belle car le PN est toujours derrière à tout faire pour qu'elle ne croit plus aux autres ni en elle même mais bien en ce PN... une dépendance se créer entre le PN et sa proie. Créé par la manipulation du PN. il l'isole totalement (famille, ami, amour etc...)... et le PN peut alors faire ce qu'il veut avec.

Autre cas de figure : Les plus proches peuvent être aveuglés, ne croiront pas la victime qui tente d'en parler et pousseront même la proie dans les bras du pervers narcissique avec une phrase du genre "mais tu devrais pas dire ça, tu te rends pas compte la chance que tu as d'avoir un mari/père/ami comme ça...". La victime se sent alors démuni, seule, sans personne pour l'aider. Alors qu'il suffirait d'Une seule personne pour l'aider à se sortir de ce piège.

Le plus dure est de perdre des amis autour, de l'entourage, un entourage qui croient connaître l'histoire de A à Z alors qu'ils ne font que survoler l'histoire... Un entourage qui interprète, maux n°1 de notre société : l'interprétation...

L'entourage peut se retrouver à avoir des réactions "paranoïaques" (ex : croire que X drague Y par des regards ou autres, ou elle est folle), ne sachant pas qui dit la vérité... en s'imaginant qu'il est possible que le PN dise la vérité et qu'en fait la proie est instable. Dans ce cas de figure, l'entourage interprète tout les faits et gestes et se fait des "films" créant ainsi souffrance pour l'entourage qui craque et souffrance intime pour la victime qui se retrouve d'autant plus seule et surtout humiliée : en gros le jeu du PN continue de porter ses fruits de destruction de la vie de la victime et l'entourage tombe dans le piège. Persécutant ainsi d'autant plus la proie dans son état de victime..

L'entourage est la clé de la réussite de la guérison, de la libération, il est nécessaire d'avoir un proche/ami en béton qui ait un soutien sans faille pour s'en sortir.

L'Amour de ma vie et ma sophrologue ont été ce soutien sans faille, sans eux je ne serai pas entrain de vous parler aujourd'hui.

ET QUAND LA VICTIME PARLE DU PN, QUAND ELLE PORTE PLAINTE ? :

Le pire vient lorsque la proie porte plainte, aucunes preuves, aucunes traces car le PN sait y faire c'est un pro... La plainte se retourne souvent contre la proie, car le pervers narcissique parait parfait dans la société, et une voix contre autrui ne suffit pas. Donc plainte souvent classée sans suite... puis surtout il/elle fait tout pour ne pas laisser de trace contre lui mais bien contre sa proie... la proie devient le persécuteur et le PN la victime. C'est un comble et c'est souvent ainsi... Il est complexe cependant de faire cette action, il faut s'attendre à ce qu'on ne nous croit pas... Et se sentir à nouveau humilié.

Par contre, plusieurs plaintes contre un même PN peuvent porter ses fruits, et faire tomber le PN en question, car plusieurs témoignages peuvent constituer une preuve. Donc porter plainte permettra peut être un jour ou l'autre à ce que la vérité éclate. Ce qui va arriver pour le PN qui m'a fait du mal il y a un an et quelque !

COMMENT PEUT RÉAGIR UNE VICTIME DE PN SUR D'AUTRES PERSONNES QUAND ELLE N'A CONNU QUE CELA TOUTE SA VIE :

Quand une personne est victime toute sa vie de PN, elle peut avoir des habitudes de communication qui y ressemble, car la victime n'ayant connu que ce fonctionnement et n'ayant jamais eu d'aide ou de soutien extérieur stable, elle fait ce qu'elle peut avec les moyens du bord, et ne sait pas ce qui est tout compte fait "bien ou mal", ou alors elle craque... ça s'appelle avoir des "automatismes".

Et quand elle craque, quand elle utilise ces automatismes qu'elle a toujours entendu ou subit, ressort sur la personne qui est auprès d'elle (victime n°2), et elle fait subir à son tour à quelqu'un ce qu'elle a subit, soit avec la même intensité, soit qu'un 10eme de ce qu'elle a connu, mais les ravages sont là pour la victime n°2 de la victime n°1...

Une fois qu'elle a craqué, la victime n°1 culpabilise et ne comprends pas ou ne souvient plus de ce qu'il vient de se passer. D'extérieur ce genre de personne peuvent paraitre être un PN alors qu'ils ne le sont pas, alors qu'ils sont des victimes de PN et n'ont rien connu d'autre.

Si cette victime n°1 sait se remettre en question, elle peut évoluer, arriver à se contrôler, et apprendre à être elle même, quand jusqu'ici elle a appris à être comme... ses persécutants.

D'extérieur les proches peuvent croire que le PN est une victime et la victime n°1 un PN, ce qui enfonce d'autant plus la victime n°1 qui ne fait qu'être ou craquer comme on lui a appris, même si elle souhaite de tout cœur ne jamais être comme on a été avec elle.

Ce genre de personne souffre beaucoup car incomprise, et la victime n°2 de la victime n°1 peut ne pas le comprendre et la faire souffrir à son tour, jusqu'à ce qu'elle comprenne la Vérité. Entre temps, les ravages sont fait des 2 côtés.

Mais elles peuvent s'en sortir grâce à l'amour, l'entraide, la tolérance, l'humilité et la compréhension.

Si je devais donner un conseil à la victime n°1 : ne culpabilise pas, tu as fait avec ce que tu as pu, tu as toujours voulu bien faire, tes intentions étaient toujours bonnes, aujourd'hui tu comprends ce qu'il t'es arrivée, alors tu commenceras à te trouver, tu peux commencer à être, suit les petites pierres blanches sur ton chemin, et renait, commence à vivre ta nouvelle vie, regarde devant toi, apprends à dire Non, car tu existes, tu es bien là et tu as ta place dans ce monde.

***

En gros, si d'après la description du PN vous pensez avoir été victime d'un PN, demandez vous si ce PN n'a pas des automatismes..., et dans ce cas tenter d'en parler avec, mettre à plats de ce genre de choses peut totalement faire disparaitre les automatismes, les choses étant été dites, et des mots ayant été posés sur des maux incompris. Si malgré les échanges et les chances laissées la personne ne change pas, alors laissez la vivre sa vie, son fardeau n'est pas le votre, et vivez votre propre vie, redémarrez de zéro.

ET LE PN DANS tout ça ?

Le PN doit apprendre à lâcher prise et à être sans paraître.

Le PN doit apprendre à être et arrêter d'avoir peur qu'on le rejète.

Le PN doit comprendre qu'il ne peut forcer personne à l'aimer, surtout s'il est ainsi avec autrui.

Le PN doit comprendre que la vie n'est point un terrain de jeux, que la vie d'autrui n'est pas sienne.

Le PN doit comprendre et apprendre à devenir, doit accomplir sa vie, sans détruire celle d'autrui.

Le PN doit comprendre de ses erreurs (donc de ses expériences) afin d'éviter de faire du mal à nouveau.

Le PN peut s'en sortir s'il accepte qu'il est un PN.

Le PN, tout comme sa victime, n'ont pas besoin de culpabiliser. la culpabilité est une émotion humaine trop négative et dévastatrice pour soi. Ce qui est fait est fait.

Le PN s'il veut aller de l'avant peut prendre ses responsabilités en main, et se racheter en changeant.

Le PN peut redémarrer sa vie de zéro, même s'il doit passer par la case départ ou la prison ou l'asile psychiatrique ou rien s'il a trop de chance.

être. comprendre. apprendre. lâcher prise. vivre l'instant présent. ce sont les mêmes conseils que je donne à ces personnes, qui n'oublions pas sont des êtres humains. Les êtres humains font des erreurs car l'erreur est humaine.

COMMENT RECONNAITRE si on est une proie d'un PN ? :

- ne plus avoir confiance en soi

- ne plus avoir d'estime de soi

- se sentir perdu

- avoir peur du rejet

- s'isoler des autres ou être isolé automatiquement des autres

- se sentir seul et démuni

- se sentir séquestré ou être séquestré

- se sentir violé psychologiquement (ou/et physiquement)

- croire être plus stupide que le PN
- penser ne pas pouvoir s'en sortir seul(e)
- penser être bon(ne) à rien

- se sentir rabaissé
- penser que personne ne croira à la vérité

- avoir souvent peur

- être souvent angoissé

- ne plus croire à la vie

- sentir l'entourage qui tente de vous aider ou au contraire qui ne vous croit pas

- penser n'avoir aucune issue de secours

- penser au suicide comme seul issue (pour les plus fragiles)

COMMENT S'EN SORTIR ALORS ?

il est important que les victimes de PN comprennent qu'elles sont en réalité des personnes sensibles, belles, intelligentes, douées, saines, normales, fortes.

Il est important pour elles de renaitre, d'être reconnue, de tout faire pour se sortir de l'emprise du PN. De croire à la vie et de mettre toute la force nécessaire à la libération. de trouver un confident, et de trouver la force de parler et/ou de partir.

Une fois parti, libéré, il est nécessaire de suivre tout les conseils positifs que l'on peut trouver.

Attention les paroles suivantes sont dures à entendre et très importantes : Comprenez bien que si vous comprenez que votre persécuteur est un PN et que vous ne faites pas tout pour sortir de ses griffes, vous vous maintenez vous même dans ses griffes... tant qu'on ne le comprend pas c'est tout à fait normal, mais une fois compris c'est de l'auto-torture que vous vous faites. Donc vous devenez victime de vous même.

***

Pour ma part, dans tout mes articles vous trouverez les outils qui m'ont aidé à avancer, puis d'autres que j'ai créé ou rédigé car aujourd'hui je ne suis plus dans une phase de guérison mais bien d'évolution :

CLIQUEZ ICI pour trouver mes articles sur Facebook

***

Sinon je peux faire une petite liste :

- faire un développement personnel (je conseille le livre "le succé selon Jack Canfield" 30€ sur Amazone http://www.amazon.fr/Le-Succ%C3%A8s-selon-Jack-Canfield/dp/2892256070)

- comprendre ce qu'est le "Triangle Dramatique de Karpman" et utiliser cet outil pour vous comprendre, comprendre autrui, et éviter les pièges de la manipulation et la mauvaise foi et bien plus encore que ce qu'indique le titre !!! (http://livre.fnac.com/a7009961/Jerome-Lefeuvre-Dejouer-les-pieges-de-la-manipulation-et-de-la-mauvaise-foi-avec-le-triangle-dramatique-et-son-contre-triangle)

- trouver un coach !

- suivre des coachs sur leur site et leur page FB etc... !

- rencontrer des personnes qui ont les mêmes centres d'intérêts que vous !

- rencontrer ou échanger avec des personnes qui ont été victime de PN et qui s'en sont sorti ou qui sont entrain de s'en sortir !

- et pourquoi pas, aider d'autres victimes de PN par l'écoute, l'échange et les conseiller ou diriger car c'est une superbe occasion d'auto-thérapie que d'aider ceux qui sont entrain de passer par ce que vous avez vécu !

- Pardonnez vous à vous même !

- ne surtout pas culpabiliser de s'être fait avoir !

- comprendre que tout le monde n'est pas un PN !

- s'entourer de personnes positives !

- Lire de beaux proverbes et les comprendre !

- si le coeur vous en dit : lire et appliquer mes articles portant sur la libération, l'augmentation du taux vibratoire, le renouveau, le bien-être, et être !

- apprendre à être ! c'est la clé !

Vous pouvez y arriver !

Belles vies à tous

PS : si vous pleurez en lisant mon article alors vous êtes ou avez été victime d'un pervers narcissique...

*****

Alain Geoffrion Magnétiseur

Un petit complément à l'excellent article de @Michele Landais sur les pervers narcissiques.

"Les buts du manipulateur

Le but premier du manipulateur est de tenter de faire reconnaître qu’il est plus intelligent, plus compétent, plus bon, plus généreux que les autres. Comment s’organise-t-il ? Il observe, teste, épie ou s’arrange pour relever les failles et les défauts des autres.

De cette façon, il peut s’en démarquer lui-même. En relevant une faille chez l’autre, il ne peut qu’être différent, selon lui. On appelle cela le phénomène de projection.

Le manipulateur reproche à l’autre des lacunes qui sont les siennes. C’est une logique courante qui amène à la conclusion suivante chez la victime : « S’il me reproche de l’être, il ne peut l’être lui-même ». C’est cette fausse évidence qui nous piège et nous déstabilise.
Comment devient-on manipulateur ?

Il s’agit d’un système de défense mis en place dès l’enfance. On ne devient pas manipulateur du jour au lendemain. Le mécanisme de défense du manipulateur est différent de tout autre mécanisme, en ce sens que la manipulation est systématiquement utilisée comme moyen de survie.

Ce mécanisme devient automatique chez le manipulateur. Il devient son seul et unique mode ; le seul qui lui permette de communiquer. Un manipulateur forge sa personnalité dès l’enfance. Enfant manipulateur, il a commencé par noter les failles affectives de ses parents pour mieux les faire souffrir par la culpabilisation.

Il a compris rapidement que ce moyen lui donnait du pouvoir sur eux. La plupart des manipulateurs ont été considérés, dès leur enfance, comme plus intelligents, plus malins que les autres enfants. Ils ont été des enfants-rois, trop admirés, trop gâtés, qui ont obtenu ce qu’ils voulaient en utilisant la manipulation. Ils ont évidemment conservé cette attitude en vieillissant.
Le manipulateur est-il conscient de l’être ?

Environ 20% des manipulateurs sont bien conscients de leur état et en jouissent, puisqu’ils confondent ce pouvoir avec de l’intelligence. Ils prennent plaisir à être désagréables, à déstabiliser et culpabiliser les autres. La plupart cependant, n’ont pas conscience des dégâts qu’ils causent.

Ils ne réalisent pas les conséquences de leurs actes : dévalorisation, perte de confiance en soi, stress intense, destruction psychique avec répercussions sur les plans physiologiques et physiques. L’attitude du manipulateur est semblable à celle du paranoïaque : surestimation du moi, méfiance, susceptibilité, agressivité.

Le manipulateur attribue aux autres les intentions persécutrices qui sont les siennes. Le manipulateur ne se remet jamais en question. Hormis quelques rares exceptions, le manipulateur n’est pas conscient de son attitude dévastatrice. Son égocentrisme est tellement puissant que ce seul facteur suffit à expliquer son ignorance des dommages qu’il cause.
Les dommages causés par un manipulateur

Un manipulateur est indéniablement un rongeur d’énergie. La victime dira : « Il me pompe toute mon énergie » ou « Il me rend malade par son attitude, ses remarques désobligeantes ». Un contact prolongé avec un manipulateur engendre un sentiment de culpabilité, d’anxiété, de peur ou de détresse.

Ces sentiments s’installent et deviennent de plus en plus lourds avec le temps. Les conséquences sont multiples : dépression, angoisse, stress, maux de tête, troubles digestifs, nervosité, tensions musculaires, manque de sommeil, troubles cardiovasculaires, troubles cutanés, etc. À long terme, une maladie grave peut en résulter.
Les moyens pour contrer la manipulation

Pour éviter d’être détruit par un manipulateur, il est très important de se protéger. Il faut pour cela utiliser la technique, dite du brouillard, c’est-à-dire d’un mode de communication floue et superficielle consistant à ne pas s’engager.

Il peut s’agir d’une réponse humoristique ou ironique, ou encore d’une réponse ferme de refus. Le manipulateur s’éloigne rapidement d’une personne insensible à son pouvoir. Il ne peut se sentir supérieur vis-à-vis d’un indifférent, puisque ce dernier ne réagit pas aux provocations, aussi subtiles soient-elles.

Le manipulateur glisse complètement sur un indifférent. Le principe est de toujours répondre avec indifférence et de faire en sorte que le manipulateur le comprenne rapidement. Il est important de répondre du tac au tac, sans animosité, ni agressivité. Les principes sont les suivants :

Faire des phrases courtes
Rester dans le flou
Utiliser des phrases toutes faites, des proverbes, etc
Utiliser le « on » régulièrement
Faire de l’humour si la situation le permet
Sourire, surtout en fin de phrase
Faire de l’autodérision
Rester poli
Ne pas entrer dans des discussions qui ne mènent à rien
Éviter l’agressivité
Ne pas tenter de se justifier, car c’est impossible avec un manipulateur
Faire de l’ironie, si le contexte le permet

En bref, il faut faire en sorte que notre comportement soit celui d’un indifférent. Le contrôle de soi est important pour éviter tout débordement d’émotions négatives pour soi. Voici quelques exemples de phrases courtes : a) C’est votre opinion ! b) Vous pouvez le penser, c’est votre droit ! c) C’est votre interprétation ! d) Prenez-le comme vous le voulez ! e) C’est une façon de voir ! f) Personne n’est parfait ! g) Ça peut arriver à tout le monde ! h) Je n’ai pas le don de voyant ! i) Chacun ses goûts ! j) Ne vous inquiétez pas pour moi ! k) Il ou elle a ses raisons ! l) On ne commencera pas à tomber dans les ragots !

Des réponses courtes déstabilisent le manipulateur en ce sens qu’il ne peut jouer son jeu.
Conclusion

Il faut être conscient des dommages considérables causés par un manipulateur et il faut s’en protéger. À moins de vivre cloîtrés, nous allons rencontrer des manipulateurs au cours de notre vie. Ils sont heureusement peu nombreux et leur existence ne doit pas nous rendre méfiants vis-à-vis tout le monde.

Sachons nous fier à notre instinct de survie et soyons à l’écoute de nos émotions. Puisque le manipulateur ne changera pas, à moins d’une thérapie, il est inutile de tenter de le changer soi-même. Il faut simplement se protéger sans créer de guerres inutiles et sans fin. Notre salut réside dans notre ferme détermination à ne jamais se faire manipuler par qui que ce soit.

Extraits du livre Les manipulateurs sont parmi nous d’ Isabelle Nazare-Aga Éditions de l’Homme"

Le Pervers Narcissique (PN) est un Prédateur, en êtes vous Victime ?
Tag(s) : #Articles

Partager cet article

Repost 0